Gregory Van Der Wiel Un Neerlandais A Paris

Van Der Wiel Fragilisé ?

Selon L’Equipe, le PSG n’aurait en aucune façon l’objectif de remplacer numériquement Gregory Van der Wiel, si le hollandais devait partir pendant la période estivale. Au contraire, le brésilien Marquinhos serait en mesure d’être utilisé plus souvent sur le côté droit.

Ce n’est un mystère pour personne, l’un des grands éléments faibles du Paris Saint-Germain mouture 2014-2015 se trouve au niveau du poste latéral droit. Serge Aurier a du mal à récupérer le niveau qui était le sien l’année dernière,  alors que Gregory Van der Wiel n’a pas encore donné satisfaction par rapport aux espérances mise en lui durant lors de son recrutement venant de l’Ajax Amsterdam (pour environ 6 M€), au cours de l’année 2012. A tel point que Marquinhos, joueur axial d’origine, a su éviter l’importante concurrence qui lui est opposée en charnière centrale pour engranger des matchs sur le côté droit.

Prolongé jusqu’en 2019 par les Rouge-et-Bleu, il serait en mesure de garder cette place. Cette matinée, L’Equipe avance en effet qu’en cas de départ de Van der Wiel pendant la période de transferts estivale, le brésilien de 20 ans serait reçu telle que la meilleure solution pour y pallier. Le Batave négocie avec sa direction pour une prolongation de bail, mais ses prétentions salariales ne s’alignent pas encore sur ce que le PSG est prêt à lui offrir. Et à huit semaines de l’ouverture des transferts, les bruits de couloir de départ affluent le concernant (AS Rome, Inter Milan, Naples). S’il venait à obtenir une indemnité de transfert sur son defenseur hollandais, le club de la capitale n’en bénéficierait ainsi pas pour prendre sa place numériquement.

L’ombre de Dani Alvès plane toujours

Fragilisé également par des rumeurs indiquant une possible arrivée de Daniel Alves disponible de tout contrat pendant la période estivale, les présidents Franciliens désireraient accorder leur confiance à Marquinhos, avec de surcroît Serge Aurier en doublure (22 ans), dont la saison mitigé n’a pas contesté les qualités. Aucune arrivée ne pourrait alors intervenir dans l’arrière-garde parisienne, qui serait capable, a l’inverse, de subir un allégé dégraissage.